Actualités

Düsseldorf, le 05.04.2013
Remmel, le ministre de la Protection climatique de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie : « À long terme, l’inventaire des GES contribue à protéger le climat »

Ce texte rend un communiqué de presse du ministère de la Protection du climat du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie que nous avons jugé utile de vous présenter.

Presque 300 communes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie analysent leur empreinte carbone avec le logiciel ECORegion. EnergieAgentur.NRW, le bureau de coordination central du land pour toutes les questions touchant à l’énergie, appuie le projet de collecte des données pour le bilan CO2.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie est le pionnier de la saisie ciblée des émissions de GES en Europe. Presque trois quarts des communes dressent leur bilan CO2 en utilisant un standard commun pour le faire. « Avec les arrondissements, les villes, les communes et EnergieAgentur.NRW, nous élaborons actuellement une base de données fiable pour les émissions locales de CO2. À long terme, ceci nous permet d’identifier les forces et les faiblesses au niveau local et donc d’agir plus efficacement pour la protection du climat », explique Johannes Remmel, le ministre de la Protection climatique de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

En 2011, le Ministère de la Protection climatique avait investi dans un logiciel spécial : ECORegion. Depuis, il le met gratuitement à la disposition des communes et des arrondissements. ECORegion facilite la répertorisation des émissions de CO2 et constitue la base d’une méthode de calcul harmonisée. 295 communes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie utilisent ce logiciel pour leur bilan – aucune autre région en Europe ne peut faire valoir une telle quantité d’informations. En raison du bon accueil qui a été fait au logiciel, le Ministère de la Protection climatique veut prolonger le contrat de licence pour ce service pour les communes jusqu’en 2015.

EnergieAgentur.NRW se charge de l’entraînement des collaborateurs de l’administration municipale et soutient les communes pour la collecte des données nécessaires. Les données additionnelles sont saisies dans la centrale – par exemple celles du système européen d'échange de quotas d'émission, celles des installations photovoltaïques ou de l’atlas énergétique du land (Energieatlas NRW). Le résultat est un énorme modèle de données pouvant être détaillé au niveau local. « La collecte précise des données est extrêmement importante, mais malheureusement fastidieuse. Par conséquent, nous voulons faciliter au maximum le travail des communes », déclare Lothar Schneider, le directeur de EnergieAgentur.NRW.

Marcel Gellißen, le responsable de la protection climatique de la commune de Willich a déjà de l’expérience pratique de ECORegion. « ECORegion nous facilite l’entrée en matière pour les bilans CO2. ECORegion nous permet de savoir concrètement les données à collecter et les thèmes à maîtriser. Sans un modèle préconfectionné, les petites communes n’auraient aucune chance de reconnaître leur propre empreinte carbone ».

En poursuivant le projet, le Ministère de la Protection climatique souligne sa volonté de développer des concepts de protection climatique pour les communes et de capitaliser les bilans CO2.

Thèmes apparentés:
Article du communiqué de presse du Ministère de la Protection climatique en version originale et informations complémentaires